Photo Jacques Blondeau
Photo Jacques Blondeau
Photo Jochen Dehn
Photo Jochen Dehn
Photo Jacques Blondeau
Photo Jacques Blondeau
Climate control and the summer of love
Jochen Dehn

Samedi 24 jan­vier 2015


Une balade en mon­tagne vous per­me­t­tant d’assister à la con­géla­tion d’une bulle de savon.
«Je ne voulais pas aller au détroit de Béhring et pas non plus au lac Vostok en Antarctique, mais j’ai hésité un moment à en pro­duire une sur le sommet du Mont Kilimandjaro. J’imag­i­nais la trans­porter dans un con­teneur frig­orifié à travers la savane. J’étais intrigué par l’idée d’organ­iser une expédi­tion, avec des moyens impor­tants pour main­tenir la chaîne du froid et pour assurer le trans­port d’un objet très fin et fragile, mais par la suite j’ai aban­donné l’image de cette ren­contre entre un con­géla­teur, des bidons de kérosène et un groupe électrogène avec un trou­peau d’éléphants et me suis dit que je préfér­erais mon­trer et partager plus directe­ment ce pro­cessus et les pré­pa­ra­tions néces­saires à pro­duire une telle merveille. Notre balade noc­turne aux Orres est la première forme du projet Climate con­trol and the summer of love. Dans un deux­ième temps je rem­plac­erai la mon­tagne par un espace frig­orifié (Palais de Tokyo, Paris, 2015) pou­vant accueillir une douzaine de per­sonnes plusieurs fois par jour.

Nous sommes plus d’une trentaine de per­sonnes, nous nous sommes donnés rendez-vous à la tombée de la nuit pour aller dans la mon­tagne trouver un endroit suff­isam­ment froid pour con­geler une bulle de savon. Dans La science amu­sante, un livre de la fin du 19e siècle, j’ai lu qu’il était bon de sortir par temps glacial, quand bien même on aurait du mal à s’imag­iner loin du feu de chem­inée, parce qu’on pour­rait en prof­iter pour voir com­ment la mem­brane d’une bulle de savon est suc­ces­sive­ment recou­verte de cristaux de glace. Depuis, j’ai cherché un dis­cours, un con­texte qui me per­me­t­trait de m’appro­prier ce phénomène et d’en faire une démon­stra­tion sculp­turale.

Un sys­tème de ven­ti­la­tion (con­sis­tant en un ven­ti­la­teur de 12V attaché à un tube en PVC rempli de pailles) pour sus­pendre et diriger dans l’air des bulles de savon a permis une con­géla­tion, par tem­péra­tures très peu basses : -4°/ -5°. Ce sys­tème néces­site beau­coup de mou­ve­ments de la part de celui qui tente de main­tenir la bulle en équilibre.»

Jochen Dehn, Janvier 2015


télécharger
Climate control and the summer of love
(une, PDF, 1.1 Mb)