Apéro doc n°12 / Photographie et temps
Jeudi 16 octobre 2014

Photographie et temps, ou com­ment rendre sai­sis­sa­ble le temps qui passe.

Hiroshi Sugimoto
2000, 13 mins
Réalisation : Jean-Pierre Krief

"Sugimoto vit et tra­vaille à New-York depuis 1974. Sa car­rière pho­to­gra­phi­que com­mence avec la série "Dioramas" (1976-1980, reprise en 1992). Au Museum d’his­toire natu­relle de New-York, il pho­to­gra­phie les ins­tal­la­tions d’ani­maux sau­va­ges natu­ra­li­sés devant des pay­sa­ges peints - les espa­ces de l’illu­sion et du simu­la­cre. "Theaters" (1978-1980) traite des inté­rieurs de théâ­tres amé­ri­cains des années 1920-1930, reconver­tis en salles de cinéma. En situant l’écran au centre du cadrage, Sugimoto expose sa pel­li­cule pen­dant toute la durée de la pro­jec­tion. La lumière de l’écran, tota­le­ment surex­po­sée dans l’image, éclaire méti­cu­leu­se­ment les décors de la salle. La troi­sième série s’inti­tule "Seascapes" (1980). Les éléments pri­mor­diaux comme la mer, l’air, la lumière et l’hori­zon cor­res­pon­dent à une recher­che sur le temps et l’état ori­gi­nel de la mémoire humaine."


Nobuyoshi Araki

2000, 13 mins
Réalisation : Jean-Pierre Krief

"Pendant ses études de pho­to­gra­phie à la Chiba University, Nobuyoshi Araki se pas­sionne pour le cinéma et admire des réa­li­sa­teurs comme Dreyer, Bresson, Godard et Ozu. Il débute en 1964, avec une série sur les enfants de la ville faite lors du tour­nage de son propre film. En 1971, il publie à son compte "Sentimental Journey", roman pho­to­gra­phi­que sur son voyage de noces dans lequel figu­rent des scènes bana­les, quo­ti­dien­nes, vécues avec sa femme, y com­pris des scènes d’amour. Il reven­di­que alors une forme radi­cale de pho­to­gra­phie sub­jec­tive où la vérité se nour­rit de la confron­ta­tion avec les choses inti­mes de la vie, ce qu’il appelle la "photo-je", jouant sans cesse à la lisière de la vérité et de la fic­tion par oppo­si­tion à la pho­to­gra­phie docu­men­taire qui règne dans les années soixante-dix. »