Lou-Andréa Lassalle
Octobre à décembre 2015

D’octo­bre à décem­bre 2015, le Centre d’art contem­po­rain invite l’artiste Lou-Andréa Lassalle à effec­tuer une rési­dence auprès des sco­lai­res d’Embrun et d’Eygliers.

Trois clas­ses sont concer­nées : les élèves de CE1-CE2 de l’école Pasteur (Embrun), de CM2 de l’école Cézanne (Embrun) et de CE1-CE2 de l’école d’Eygliers. Avec eux, elle aborde les sujets pro­pres à son tra­vail d’artiste : l’écriture de fic­tions, le fan­tas­ti­que, la res­ti­tu­tion de ces récits au tra­vers de per­for­man­ces et d’expo­si­tions.

Sa rési­dence se déroule ainsi sous plu­sieurs tem­po­ra­li­tés. Les pre­miè­res séan­ces sont consa­crées à l’élaboration du récit (en l’occu­rence, une bataille entre des dau­phins et des loups), l’esquisse sur papier des éléments de la per­for­mance-spec­ta­cle et des expo­si­tions, leur réa­li­sa­tion et la mise en espace des pièces.

Les enfants sui­vent ainsi tout le pro­ces­sus de créa­tion, de sa concep­tion à sa res­ti­tu­tion. Dès le début de la rési­dence, ils ont accom­pa­gné l’artiste dans ses repé­ra­ges pho­to­gra­phi­ques pour pré­le­ver des frag­ments de décors de leur spec­ta­cle ou expo­si­tion.

A Embrun
L’artiste pré­pare avec les élèves une expo­si­tion se déployant dans les bou­ti­ques du centre ville d’Embrun. Elle pré­sente leurs réa­li­sa­tions com­mu­nes : des décors en papier mâché et en carton ins­pi­rés de mises en scène pro­pres au théâ­tre. Les enfants ont ainsi glanés ça et là des éléments d’archi­tec­ture com­po­sant au final un envi­ron­ne­ment fan­tas­ti­que habité par des dau­phins et des loups.

A Eygliers
A partir de l’his­toire mili­taire de mont-Dauphin, l’artiste conçoit avec les élèves un spec­ta­cle de marion­net­tes, ins­piré des marion­net­tes d’ombre indo­né­sien­nes, rela­tant une bataille entre des dau­phins et des loups. Les enfants, après avoir rédigé le scé­na­rio, réa­li­sent avec l’artiste les dif­fé­rents per­son­na­ges en carton et conçoi­vent la mise en scène.
Plusieurs répé­ti­tions sont pré­vues avant la repré­sen­ta­tion diman­che 13 décem­bre 2015 à 15h.