Apéro doc n°42
Eliane Radigue
Apéro doc n°42 - Thursday 15 February 19:00

Eliane Radigue, l’écoute vir­tuose
2011 , 65’ , couleur , doc­u­men­taire
Réalisation : Anaïs Prosaïc. Production : La Huit, Vosges Télévision Images Plus. Participation : CNC, Sacem, Procirep, Angoa.



Compagnon de route des Nouveaux Réalistes, col­lab­o­ra­trice de Pierre Schaeffer et de Pierre Henry, la com­positrice Eliane Radigue s’initie à la musique électroacoustique dans les années 1950 pour se tourner ensuite vers le syn­thé­tiseur. Après des années d’expéri­men­ta­tion soli­taire, elle délaisse aujourd’hui les machines pour exercer son art de la mod­u­la­tion avec divers instru­men­tistes.

L’émergence du min­i­mal­isme et de la musique con­crète peut sem­bler une nou­velle forme d’archaïsme. Ecriture, phrase, expres­sion cèdent la place à l’impro­vi­sa­tion, au con­tinuum. Un uni­vers s’ouvre à l’intérieur du son. Ses fréquences, ses aspérités, ses réso­nances promet­tent des voy­ages infinis. Proche des boucles de Terry Riley ou des nappes de la musique spec­trale, la musique d’Eliane Radigue est une musique élémentaire. Archaïque parce qu’elle naît de l’explo­ration d’une nou­velle nature, le cosmos de la tech­nique, faite d’ondes électriques, d’inter­férences, de sons qu’elle dis­ci­pline, comme une magi­ci­enne ferait ron­ronner un fauve. Musique non savante, non écrite, trans­mise orale­ment à ses inter­prètes. C’est ce mys­térieux face-à-face que donne à observer le film : com­ment l’écoute vir­tuose d’Eliane Radigue passe de la manip­u­la­tion du syn­thé­tiseur à l’inter­ac­tion avec des musi­ciens (Rhodri Davies, Kasper T. Toeplitz, Les Lappetites...), dans une quête quasi mys­tique de l’har­monie.

Sylvain Maestraggi