Apéro doc n°44 / Georges Perros
Jeudi 19 avril à 19h

« Je crois que la poésie est une espèce de mal­adie, à rebours si tu veux, qui con­teste plus qu’elle n’approuve, qui nous sol­i­darise tout en nous reti­rant. C’est très simple, ce que je veux dire : on ne peut pas vivre en poète. En état de poésie, oui. Mais pas en poète […] Ecrire, c’est traduire. Et un bon poème est intraduis­ible, parce que tout y est, tout y a été, tout y sera. C’est raris­sime. »
Georges Perros (1923-1978).



Née en 1972, Marion Lafage a suivi des études de philoso­phie. Elle vit à Embrun où elle a décou­vert la poésie con­tem­po­raine par les éditions Gros Textes. Elle passe le DU d’ani­ma­teur d’ate­liers d’écriture à la fac­ulté d’Aix-Marseille en 2017 et anime depuis des ate­liers dans l’embrunais.
Ses premiers poèmes sont pub­liés dans les revues Comme en Poésie en 2016, Décharge n° 174, Cairn (21), (22), en recueil « l’Aude et ses poètes » en 2017, Lichen (n°23). Elle a par­ticipé à la 3ème série col­lec­tive des « 36 choses à faire avant de mourir » parue en juin 2017 au Pré#Carré éditeur, au n° de février 2018 (23) de la revue numérique Lichen, au n° de mars 2018 de la revue Paysages Ecrits, Comme en Poésie (n°73), aux « rumi­na­tions cri­tiques » de Décharge n° 177 et au prochain n° à paraître de la revue Gros Textes.
Créatrice de la col­lec­tion « la petite porte » chez Gros Textes, elle est con­tributrice, coor­di­na­trice et éditrice de « Nous, ani­ma­teurs d’ate­liers d’écriture, un man­i­feste poly­phonique » (février 2018). En avril 2018, elle édite le 2ème titre de la col­lec­tion "Contre-ciel" de Hélène Jacquier.