Rupestre à mort, tirage au charbon, performance, Salon du Salon, Marseille, 2018
Rupestre à mort, tirage au charbon, performance, Salon du Salon, Marseille, 2018
Angélique Buisson

Nous avons le plai­sir de vous annon­cer que la lau­réate au pro­gramme de rési­dence de recher­che 2018 est Angélique Buisson.

En réa­ni­mant des scé­na­rios ina­che­vés ou des événements aux traces trou­bles, Angélique Buisson com­pose des per­for­man­ces, des films, des textes ou des ins­tal­la­tions comme des mon­ta­ges nar­ra­tifs. Elle part tou­jours de ter­rains d’étude que ce soit social, lit­té­raire, his­to­ri­que ou scien­ti­fi­que. Son tra­vail se concen­tre sur les chro­no­lo­gies mor­ce­lées, la spé­cu­la­tion nar­ra­tive et les éclatements du récit. L’archive et le docu­ment sont au cœur de ses inter­ro­ga­tions, en par­ti­cu­lier en ce qui concerne la tra­duc­tion de l’his­toire et ses mémoi­res fan­tô­mes ainsi que la rela­tion entre image et événement.